Moscou
  • 22 août 2016
  • - Commentaires fermés sur Moscou sous l’œil de Sauron.
  • -

Il n’est pas facile de porter un regard sur Moscou – il s’agit plutôt des regards et il y a à cela au moins deux raisons. La première, c’est la taille : Moscou est la plus grande, mais aussi la plus peuplée (plus de douze millions d’habitants) des villes d’Europe. La capitale de la Russie comporte plusieurs anneaux, dont le Kremlin est le premier et le plus ancien. Si on n’habite pas dans l’anneau central de Moscou – anneau des Jardins – le trajet moyen en transport en commun d’un lieu à l’autre peut prendre autour d’une heure. Dans les meilleurs des cas, les Moscovites passent près de deux heures par jour en trajets. Le déplacement au sein de Moscou peut être déjà considéré comme un grand voyage. C’est alors la ville qui bouge en permanence – vue de la fenêtre d’un train qui passe à grande vitesse – difficile à saisir du regard, si ce n’est par l’image fixe d’une jolie photo.

Moscou 1 760x425

La deuxième raison, c’est l’éclectisme de la ville, qui tente de garder les traits d’architecture authentique mais s’essaie aussi aux tendances modernes des grandes capitales du monde. Dans tous les coins de Moscou, on peut observer des bâtiments historiques dans le voisinage de grands centres commerciaux ou de tours en verre proposant des bureaux de travail. Ce qui attire le regard, ce sont des images comme celle-ci, présentée comme une sorte de nécessité pour mettre de l’âme au sein de l’hyper-modernité.

moscou 2 760x425

 

C’est dans ce quartier tout nouveau qui s’appelle Moscow-City, qu’un groupe d’artistes russes voulait installer un objet d’art pour les fans de l’univers de Tolkien. Avec un projecteur permettant de créer un effet 3D, l’œil de Sauron devait être ouvert sur un immeuble de vingt étages. Une grande polémique fut provoquée suite à cette création artistique : alors que l’église orthodoxe qualifia ce projet de « démoniaque », susceptible d’attirer le « mal » sur la ville, l’administration de la ville soupçonna la raison commerciale de ce projet, mais aussi les allusions politiques. Par peur des sanctions, le groupe artistique renonça de son projet d’hommage au Seigneur des anneaux.

Ce n’était pas la première fois que Moscou était comparé au Mordor[1] sur les réseaux sociaux. Pour voir cela en image, il faut embrasser du regard toute la ville d’un point suffisamment haut vu la taille de Moscou. Au-delà de l’image, ce regard plongeant sur la ville reste un privilège de l’union de l’église et des grands hommes politiques, ne laissant pas de place aux visions artistiques et allusives.

Sans titre1

 

(Non, ceci n’est pas Mordor. C’est Moscou, le soir)

Ce regard humoristique sur Moscou, qui la compare à Mordor où rien ne se cache de l’œil absolu, mais aussi beaucoup d’autres regards humoristiques, ne sont pas possibles à concevoir si cette vision provient de l’extérieur. Il en faut aussi une vue de l’intérieur, ce que vous propose la rubrique « Regard de Moscou ».

 

 

Vidéos

https://www.youtube.com/watch?v=mhmJYDr_HcQ

https://www.youtube.com/watch?v=AfWP8jDx-Ik

[1] Le « pays noir », la terre sombre et inhospitalière sous la possession de Sauron.